La question de la formation des élu(e)s

Découvrez notre DOSSIER SUR LA FORMATION DES ELUS >

Avec :

 Echos des élu(e)s stagiaires : Lors de sa création, en 1960, la FNCC avait inscrit parmi ses principaux objectifs, à côté de celui d’atteindre le 1% du budget de l’Etat pour la culture, celui de la désignation d’un élu à la culture dans chaque commune. Cette délégation était alors rare. Elle s’est aujourd’hui imposée à l’immense majorité des collectivités territoriales. 

 Le devoir et le droit de formation des élu(e)s à la culture : La FNCC a toujours milité pour que les élus à la culture se saisissent de leur droit à la formation, un droit qu’il n’est pas forcément évident à faire valoir, car parfois l’exécutif peut le considérer comme une dépense superflue. Pour permettre aux élus de l’exercer, notre Fédération s’est dotée d’un Centre de formation, agréé par le ministère de l’Intérieur depuis 1994. Fort de l’expérience de la FNCC, le centre est devenu une référence auprès des élus, car il dispense des formations sur l’ensemble des sujets concernant les politiques culturelles – bibliothèques, mutation numérique, musiques actuelles, résidences d’artistes, etc. –, mais également sur la conduite même du mandat à la culture : orientations budgétaires, place des jeunes dans le projet culturel, les missions et le rôle de l’élu à la culture…

Ces formations mêlant des interventions de professionnels et des témoignages d’élus sont organisées partout dans les territoires, au plus près des élus, en lien avec des structures et des acteurs culturels locaux afin qu’ils présentent leur expérience concrète. 

 Loi pour faciliter l’exercice de leurs mandats par les élus locaux : la proposition de loi “visant à faciliter l’exercice, par les élus locaux, de leur mandat” part de la conviction de l’importance des mandats locaux pour la vie démocratique, identifie les obstacles entravant les missions des élus et statue en faveur de l’amélioration des conditions d’exercice de leurs mandats : indemnités, aide à la réinsertion professionnelle post-mandat et, essentiellement, droit à la formation. Sur ce dernier point, le Centre de formation de la FNCC constitue un atout important pour « faciliter l’exercice », par les élus locaux, de leur mandat à la culture.

Connexion utilisateur

Retrouver le site de la FNCC